La Croatie, ce doux rêve bleu

Une semaine, cela passe vite. Dur de se dire qu’il est possible de ressentir l’âme d’un pays en sept petits jours. Pourtant, expérience faite, le temps a été pris d’apprécier chaque endroit, d’y rester plus longtemps que prévu ou de passer son chemin lorsque l’endroit ne convenait pas. La Croatie surprend par sa beauté. Elle était ou est toujours le « pays en vogue » ces dernières années, du fait de son entrée dans l’Union Européenne en 2013 notamment mais je ne pensais pas y trouver autant de joyaux sur ma route.

DSCF2908
Il y a les plages thaïlandaise, reconnues pour son bleu paradisiaque et son sable blanc. Alors oui le sable blanc, c’est quali, c’est vrai. Mais le charme des galets et des petites criques à découvrir avec des palmes et un masque ça fait clairement rêver aussi. Surtout lorsqu’il y a au bas mot 450 personnes de moins avec vous !
 DSCF3829
Il y a Honfleur (dédicace), son petit port, ses restaurants, ses glaces, son animation. Il y a Komiza. Je suis tombée amoureuse de cet endroit. Komiza est une toute petite ville de l’île de Vis.
Sur une semaine, impossible de faire plus d’une ile si on a envie de profiter. Le  choix est crucial : trouver une ile avec peu de monde, pas trop d’attente pour embarquer sur le ferry, quelques criques, quelques randonnées et des restaurants pour gouter la gastronomie locale.
Korcula, Mijet étaient sur notre liste de départ. Mais très vite, les blogs et guides nous ont freiné : « foule, file d’attente, complet ». Bref. Changement de programme. Surtout j’avais remarqué sur internet cette petite ile de Bisevo avec sa grotte bleue. Une grotte où la lumière reflétée sur l’eau lui donne sa couleur irréelle. Le moment passe vite, on a patienté plus d’une heure avant de pouvoir y pénétrer mais cela valait clairement la peine.
Pour dormir sur Vis, il faudrait s’y prendre à l’avance, plus que quinze logements disponibles sur toute l’ile début juillet. Pour un prix costaud on s’est néanmoins retrouvé dans un joli appartement fraichement rénové en plein coeur de Komiza. De quoi se faciliter la vie.
DSCF3953
DSCF3781 DSCF3897 DSCF3776 DSCF3767
 DSCF3735 DSCF3723
La Croatie c’est donc une claque pour les yeux. Mais aussi pour les papilles. Oui, l’influence italienne leur permet d’avoir des plats de pâtes et des pizzas plus qu’honorables; mais ce n’est pas tout. C’est aussi des champions pour la cuisine du poisson. Et à ce titre, un restaurant à Komiza vaut le détour, le Bako. Sachez qu’il faut réserver. Le monsieur m’a fait un signe le premier soir  : désolée complet. Oui mais demain ? Demain, c’est oui, ton prénom.
Alexandra .
Rendez vous pris demain. Et j’en trépigne d’impatience à regarder ces gens qui ont l’air si bien dans le restaurant juste devant le port sous une tonnelle ombragée grâce aux vignes qui y poussent doucement. Le lendemain, 9h tapante, j’y suis. Le serveur me demande mon prénom. Il me répond qu’il nous a réservé une surprise. On a le droit a une des meilleure table du restaurant au bord de l’eau, face à l’église. La serveuse nous félicite de gouter au plat local : le Gregada od Räze : de la raie mijotée dans du vin blanc, de l’ail et autres épices servie avec des pommes de terre et des carottes. Un plat pour deux, c’est un kilo qui arrive sur la table ! Et tout cela est couronné par un petit feu d’artifice qui se déploie juste derrière l’église. Moment magique !
DSCF3946 DSCF3942

Venise, détrônée par Dubrovnik ?

La question se pose. En arrivant soleil couchant par la grande porte à Dubrovnik, on s’imprègne de l’ambiance jazzy, des chaleurs douces du soir, de la gaieté des gens et de ces musiciens qui nous font rêver. Petit verre à la main, ou en dégustant quelques crevettes mayo, regarder autour de soi est un vrai plaisir. Les balades où qu’elles soient nous surprennent. Pendant plus d’une heure, chaque recoin est passé au crible. On ne peut plus aller sur les remparts, c’est fermé, mais il reste une farandole de ruelles à traverser.
La nuit est paisible.
C’est à ce moment, que je me rappelle de la douceur du soir de Venise, je me dis que niveau romantisme, les deux se valent, très clairement.
 DSCF4568 DSCF4566 DSCF4563 DSCF4561 DSCF4536 DSCF4507 DSCF4399 DSCF4451 DSCF4442 DSCF4474 DSCF4372 DSCF4345 DSCF4326 DSCF4273 DSCF4277 DSCF4307 DSCF4262 DSCF4152 DSCF4122

Zadar, Dubrovnik, Trogir, trois villes, trois surprises.

La palme revient évidemment à Dubrovnik mais les deux autres ne laissent pas non plus indifférentes. Zadar fait tout pour être aux petits soins avec les touristes. D’ailleurs elle a été élue ville de l’année 2016. De la même manière, on foule des pavés blanc lustrés par les années, les maisons en pierre aux toits rouges, des petites églises. Zadar c’est aussi sa balade romantique au bord de l’eau avec son orgue marin naturel, très agréable à écouter. Un peu plus loin, on découvre un jeu de lumière surprenant au sol.
Et pour dormir ? Rien de tel qu’une petite nuit chez l’habitant. Marija saura vous combler par son accueil très chaleureux (grosse accolade et bise lorsqu’elle m’a vue). Et puis elle vous montrera les petits endroits à ne pas manquer, vous offrira même quelques fruits si vous êtes sages. Bref, parfait.
DSCF2875 DSCF2884 DSCF3278
Trogir est classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO en 1997, carrefour des grecs, romains et vénitien, sa richesse d’antan s’admire par le nombre impressionnant d’églises, palais ou de tours. Sa petite église du XIII est pour moi son joyau. Il ne faut pas hésiter à rentrer dans les restaurants ou cour intérieure, souvent la décoration est sublime.
DSCF4649 DSCF4644 DSCF4636 DSCF4630 DSCF4626 DSCF4628 DSCF4618 DSCF4615

Plivitce, joyau de la Croatie

Oui, il y a du monde, mais on ne marche pas non plus à la queue leu leu. Arriver tôt le matin ou plus tard dans la journée; voila sans doute la clé pour une visite sympathique des fameux lacs en cascade. La balade en barque d’époque est fortement recommandée pour un moment paisible et loin du monde. Et cela permet encore plus d’admirer la couleur de l’eau, sa faune et sa flore.
DSCF2950DSCF2943

DSCF3022 DSCF3013 DSCF3006 DSCF3026 DSCF3038 DSCF3041 DSCF3042 DSCF3182 DSCF3176 DSCF3067 DSCF3046 DSCF3205 DSCF3207Prendre la route et découvrir des merveilles

Ce que j’ai aussi aimé en Croatie, ce sont ses routes. De belles routes qui longent la côte et nous offre de magnifiques points de vue. Combien de fois ai-je crié « arrête toi, stop, s’il te plait, s’il te plait » parce que c’était LE paysage, le moment qu’il ne fallait pas rater. La campagne, les montagnes, la mer, à aucun moment (enfin si la côte sud de Split n’est clairement pas belle) nous avons été déçu. La petite surprise a aussi été de découvrir les petites bicoques en bord de route vendant des fruits frais. Quel régal ce raisin, cette pastèque !

DSCF2934 DSCF2919 DSCF2906 DSCF3216 DSCF3219 DSCF3223 DSCF3255 DSCF3332 DSCF3357 DSCF3984 DSCF3989 DSCF3992 DSCF4094 DSCF4115
 DSCF3962

 Carnet pratique

Les lacs de Plivitce : à 1h30 de route de Zadar, si vous avez une voiture, c’est en chemin que vous découvrirez de magnifiques paysages montagneux, presque arides.
Zadar : nous avons très bien dormi pour 57 euro dans la maison d’hôte de Marija et de son mari.
Se rendre sur l’Ile de Vis : Pour vous y rendre en ferry, ce sera depuis Split. La compagnie de ferry s’appelle Jodralinija. Vous pouvez réserver vos tickets directement en ligne ou au comptoir devant le ferry. Sur l’ile, la meilleure crique selon moi s’appelle la Spiniza : accessible à pied après 20 minutes de marche en terrain abrupt, il y a donc peu de monde. Pour les plus fous : une petite bicoque est à louer avec un barbecue géant. Le plus : un petit bar y vend des bières fraiches.
Visiter la grotte bleue, Bisevo : pour vous rendre à Bisevo, des speed boats partent notamment de Komiza. Tout est très bien organisé, plusieurs compagnie vous propose ce service avec des petits stands au pied du port. Comptez 15 euro par personne pour un aller / retour. Il faudra rajouter le prix de l’entrée dans la blue cave une fois arrivé sur l’ile.
Dormir à Komiza : nous avons réservé un appartement tout confort en plein coeur de Komiza. Plusieurs logements sont proposés par la villa Glorija. 
 Bonnes vacances en Croatie
Alexandra